Du patron recruteur à la direction des ressources humaines

Gérard VINDT

Soucieuse de disposer d'une main-d'oeuvre de qualité en quantité suffisante, l'entreprise a dû s'adapter depuis 150 ans. De l'organisation paternaliste gérant les oeuvres sociales à la " culture de l'excellence ", prônée par les DRH, la gestion du personnel a gagné en sophistication sinon en efficacité sociale.

L'évolution de la " fonction personnel " accompagne celle de l'entreprise et de son environnement.
Mais, depuis 150 ans, il s'agit toujours et d'abord de fournir à l'entreprise le personnel - en quantité et en qualité - dont elle a besoin.
En tenant compte aussi des besoins de personnel?
ça, c'est une autre histoire.
Au XIXe siècle en France, alors que les petites entreprises sont largement majoritaires, la gestion du personnel n'appelle pas une organisation et une fonction particulières.
En 1896, 98% des entreprises ont moins de 50 salariés.
En revanche, dans celles de plus de 200 et surtout de plus de 500 salariés (472 entreprises alors), elle se complexifie.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Du patron recruteur à la direction des ressources humaines ( n°083 )