Des rapports de classes aux clivages politiques

Gérard VINDT

Si le XXe siècle ne connaît pas, en France, de conflits sociaux aussi sanglants qu'au XIXe siècle, la lutte des classes se poursuit et se traduit dans la structuration de la vie politique du pays.

La République oui, mais laquelle?
Au début du XXe siècle, après l'Affaire Dreyfus, la République est majori-tairement acceptée en France.
Même si le débat demeure agité.
Deux oppositions perdurent et se démarquent de ce consensus républicain: d'une part, l'extrême droite, emmenée par les nationalistes de l'Action française, et d'autre part, la minorité révolutionnaire du mouvement ouvrier.
En 1936, le Parti communiste se rallie à son tour à la République, mais sans empêcher pour autant la lutte des classes de continuer à modeler le paysage politique.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Des rapports de classes aux clivages politiques ( n°083 )