Demain l'économie verte ?




Comment mesurer la richesse ?

L'histoire d'une obsession

L'hégémonie du PIB est le point d'aboutissement d'une pensée économique dont les orgines remontent au XVIIIe siècle.

Les limites du PIB

Si le PIB demeure un indicateur économique pertinent pour juger de l'accroissement de la production dans un pays, il présente de nombreuses limites intrinsèques qui en font un indicateur inadapté pour juger de l'état de bien-être ou de progrès d'une société.

Les catastrophes dopent-elles la croissance ?

L'économie ne profite pas des catastrophes. Néanmoins, celles-ci amènent souvent les Etats à prendre des mesures de politique économique favorables à la croissance.

Une nouvelle mesure du progrès

Le produit intérieur brut n'est pas à même de rendre compte des effets de l'activité économique sur l'environnement et sa croissance n'est plus synonyme de bien-être. D'où le besoin de nouveaux indicateurs.

La bataille des indicateurs

Si tout le monde est à peu près d'accord pour faire descendre le PIB de son piédestal, désigner son remplaçant est bien plus compliqué.

Enjeux

La croissance mène-t-elle à un développement durable?

Joseph Stiglitz a présidé en 2008-2009 une commission d'experts chargée de proposer d'autres indicateurs de progrès et de réfléchir sur les "limites de notre comptabilité nationale". Les progrès du bien-être ou du développement humain semblent en effet de moins en moins corrélés à la croissance économique, surtout si l'on tient compte de la durabilité, c'est-à-dire des besoins futurs.

Sommes-nous trop nombreux ?

La planète pourra probablement supporter les neuf milliards d'habitants prévus pour 2050. Mais à condition de changer radicalement de mode de consommation.

Entreprises et CO2: l'heure des comptes

Le WWF et Vigeo ont étudié les émissions de gaz à effet de serre d'une cinquantaine de grosses sociétés françaises. Attention, surprises.

Un autre modèle agricole pour nourrir le monde

Nourrir 9 milliards d'humains à l'horizon 2050 sera très difficile si le modèle agricole et alimentaire actuel n'est pas transformé en profondeur.

Gérer les biens communs de manière coopérative

Coopération, gestion décentralisée, droits d'usage collectifs, des solutions existent pour gérer les biens communs autrement que par la privatisation et le marché.

Les vertus d'une économie circulaire

Une économie plus respectueuse de l'environnement devrait produire mieux et détruire moins. Des initiatives - encore limitées - se développent en France et dans le monde.

Les instruments économiques de la transition

Normes, taxes, marchés, les outils nécessaires pour orienter le comportement des agents économiques existent. Mais ils ne dispensent pas de définir vers où aller.

Matière grise contre matières premières

Vivre mieux en consommant moins est loin d'être une vue de l'esprit. L'alliance entre procédés rudimentaires et haute technologie permettrait une lutte efficace contre le gaspillage. Huit exemples.

Pour sortir de la crise, l'écologie ?

Le nombre des créations d'emplois liées à la conversion écologique de l'économie est controversé. Elle est de toute façon indispensable pour permettre la survie de l'humanité.

Entreprises: le "risque carbone"

Que se passerait-il dans les comptes des entreprises si elles devaient payer le carbone dès la première tonne émise ?

Climat : l'Europe peut-elle agir seule ?

Faute d'un accord international ambitieux et face à la concurrence internationale à laquelle sont confrontées les entreprises, l'Union pourrait freiner ses ardeurs dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Développement durable et choix démocratique

Une reconversion de nos économies et de nos modes de vie est technologiquement possible. Le plus difficile, c'est de rassembler les conditions politiques indispensables.

Réflexions

La crise écologique va changer la donne

La question écologique devrait chambouler nos sociétés dans nombre de domaines, notamment la démocratie, la famille et les inégalités.

De la croissance à la décroissance?

Pour la plupart des décideurs, des chefs d'entreprise, des syndicalistes, des demandeurs d'emploi et des salariés, la croissance économique apparaît comme un objectif ...

De l'état stationnaire à la décroissance : histoire d'un concept flou

par Denis Clerc D’Adam Smith à Serge Latouche en passant par Ricardo, Malthus, Gorz, Illich, Passet et bien d’autres, une présentation didactique en trois écoles (les pessimistes, les moralistes, les catastrophistes) des inquiétudes des économistes face à la croissance.

Est-ce la faute du capitalisme ?

Des moyens existent pour corriger les défauts de l'économie de marché sur le plan environnemental. Manque la volonté de les mettre en oeuvre.



Sommaires des parutions//Demain l'économie verte ? n°097