Dans les coulisses de " Plus belle la vie "

Marc Chevallier

Amour, suspense, second degré…, le feuilleton diffusé sur France 3 fait un carton. Qui repose sur une organisation industrielle peu banale à la télé.

26 décembre, 20 h 20: comme chaque soir, les premières notes du générique de Plus belle la vie retentissent dans quelques millions de foyers de l'Hexagone.
Mais il s'agit d'une soirée un peu spéciale: après les 26 minutes quotidiennes, trois autres épisodes sont diffusés par France 3, réalisant le souhait exprimé par de nombreux fans sur les forums Internet consacrés au feuilleton.
Un événement qui consacre la réussite d'une expérience, la renaissance du feuilleton quotidien made in France.
Pas grand monde ne pariait dessus à ses débuts, il y a deux ans.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Dans les coulisses de " Plus belle la vie " ( n°107 )