Climat : l'Europe peut-elle agir seule ?

Marc Chevallier

Faute d'un accord international ambitieux et face à la concurrence internationale à laquelle sont confrontées les entreprises, l'Union pourrait freiner ses ardeurs dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Le miracle n'a pas eu lieu.
A Cancún en décembre 2010, les représentants des quelque 190 pays signataires de la convention de l'Organisation des Nations unies (ONU) sur le changement climatique ont certes adopté l'objectif de limiter la hausse de la température moyenne du globe à 2° C au-dessus des niveaux préindustriels, mais les engagements pris restent trop modestes et hétérogènes pour le tenir.
Une autre rencontre aura lieu en décembre 2011 en Afrique du Sud, mais les chances d'aboutir à un accord plus ambitieux sont très limitées.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Climat : l'Europe peut-elle agir seule ? ( n°097 )