Chômage : la mondialisation est-elle coupable ?

Philippe Frémeaux

Au-delà de la concurrence des pays à bas salaires, c'est aussi l'absence de coordination entre économies de plus en plus interdépendantes qui exerce un impact négatif sur l'emploi.

La mondialisation, et tout particulièrement le développement spectaculaire des pays émergents, à commencer par la Chine, est souvent présentée comme une des causes majeures du chômage.
Une étude récente de l'Insee s'est donc efforcée d'isoler, pour la période allant de 2001 à 2005, le nombre d'emplois détruits au titre de la mondialisation dans l'économie française [1].
Résultat : 36 000 emplois en moyenne par an.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Chômage : la mondialisation est-elle coupable ? ( n°104 )