Chine : les vices cachés de la croissance

Nicholas Lardy, chercheur au Peterson Institute for International Economics et auteur de "Sustaining Economic Growth in China after the Global Financial Crisis", 2012, Washington

Les taux de croissance insolents masquent l'incapacité des dirigeants chinois à rééquilibrer une économie trop industrielle, trop dépendante des exportations. La crise rattrapera-t-elle la deuxième puissance mondiale ?

Depuis plusieurs années déjà, les responsables politiques chinois reconnaissent la nécessité de réorienter l'économie chinoise vers la consommation intérieure, alors qu'elle repose jusqu'ici sur les exportations et l'investissement.
Dès 2007, le Premier ministre Wen Jiabao (2003-2013) jugeait qu'une telle croissance n'était pas durable.
Mais en dépit de ses efforts, les réformes indispensables à un rééquilibrage des fondements de la croissance économique chinoise sont au point mort.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Chine : les vices cachés de la croissance ( n°099 )