Après la flexibilité, la sécurité ?

Sandrine Foulon
Alternatives Economiques n° 375 - janvier 2018

Le deuxième volet des réformes sociales du gouvernement est en préparation. Il concerne cette fois la formation professionnelle, l'apprentissage et l'assurance chômage.

Pour comprendre le film des événements, toutes les séquences ont besoin d'être montées.
C'est en substance le message que martèle le gouvernement pour expliquer le vaste chantier de réformes qu'il a entrepris d'ouvrir.
Aux "ordonnances Macron" qui ont assoupli le code du travail, levant un certain nombre de protections pour les salariés, doivent donc succéder des réformes censées leur apporter des filets de sécurité, ainsi qu'aux indépendants et aux demandeurs d'emploi.
Les projets de loi attendus pour avril 2018 sur la formation professionnelle, l'apprentissage et l'assurance chômage ont ainsi vocation à constituer l'autre jambe d'une flexsécurité à la française.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Après la flexibilité, la sécurité ? ( n°375 )