Administrateurs salariés : un chemin semé d'embûches

Naïri Nahapétian
Alternatives Economiques n° 373 - novembre 2017

Les conseils d'administration des grandes entreprises privées doivent désormais accueillir des représentants des salariés. Une entrée par la petite porte.

La principale difficulté est d'être reconnu et d'acquérir une légitimité auprès des autres membres du conseil", explique Marc Blanc, administrateur salarié chez Total jusqu'en mai 2017.
Désigné en 2014 par la CFDT, il siégeait seul, au côté d'un représentant des salariés actionnaires, dans un conseil d'administration (CA) de douze personnes.
Sur les questions liées au personnel, explique-t-il, il ne faut pas que les autres membres du CA aient le sentiment qu'on intervient en tant que syndicalistes.
Mais pour cela, il faut aussi que la direction accepte qu'on prenne la parole sur les choix stratégiques de l'entreprise.
En France, la représentation des salariés dans les conseils d'administration des entreprises privées ne va pas de soi.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Administrateurs salariés : un chemin semé d'embûches ( n°373 )