A bas la dette, vive la dépense publique !

Philippe Frémeaux

Face à la progression de la dette publique, l'austérité budgétaire n'est pas le meilleur remède.

Il est temps de "rompre avec la facilité" qui consiste à financer les dépenses publiques en recourant à l'emprunt.
Tel est le principal message contenu dans le rapport Pébereau, rendu le 14 décembre dernier au ministre des Finances, Thierry Breton.
La sortie de ce rapport a été accompagnée d'une relative dramatisation médiatique, comme s'il s'agissait de préparer l'opinion à une nouvelle cure d'austérité.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/A bas la dette, vive la dépense publique ! ( n°105 )