1900 : Le travail, une valeur qui s'affirme

Gérard VINDT

Quand la lutte contre la précarité faisait du travail le grand intégrateur

Le droit à la paresse!
Le cri de Paul Lafargue, dans son pamphlet de 1880 contre "la passion furibonde du travail" parmi les prolétaires, est alors bien isolé.
Il est aussi iconoclaste, car la célébration du travail est quasi unanime autour de 1900.
La réalité du travail et son évolution, comme les approches théoriques sur sa nature et sur sa place dans la société, invitent à en faire, à l'image de Zola, un des "Quatre Evangiles" du XXesiècle (1).
La réalité, tout d'abord.
Dans tous les pays industriels, on observe au début du siècle une croissance du travail salarié.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/1900 : Le travail, une valeur qui s'affirme ( n°083 )