"Les écarts de salaires ne bougent pas"

Entretien avec Dominique Meurs, économiste et universitaire à l'Institut national d'études démographiques (Ined) et à EconomiX (Paris Ouest-Nanterre)
et Sophie Ponthieux, économiste à l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)
Propos recueillis par Louis Maurin

Le mouvement de rapprochement des salaires entre les hommes et les femmes est quasiment en panne. Comme si le mécanisme de rattrapage était bloqué et la parité inaccessible.

Comment l'écart de salaires entre les hommes et les femmes évolue-t-il ?
Sophie Ponthieux : Si l'on prend en compte tous les salariés, l'écart des salaires mensuels entre hommes et femmes ne bouge presque plus depuis le début des années 1990.
En 1995, le salaire des femmes (en équivalent temps complet) était égal à 79 % de celui des hommes, en 2010 à 81 %, soit trois points rattrapés en quinze ans.
A ce rythme, la parité sera atteinte en 2105 !

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/"Les écarts de salaires ne bougent pas" ( n°102 )