"Le projet de loi agricole ne règle rien sur le fond"

Entretien avec Marc Dufumier, président de Commerce équitable France, membre du conseil scientifique de la FNH, professeur émérite à AgroParisTech
Propos recueillis par Antoine de Ravignan
Alternatives Economiques n° 378 - avril 2018

Les Etats généraux de l'agriculture ont accouché d'un projet de loi très loin de répondre aux enjeux, rappelle l'agroéconomiste Marc Dufumier.

L'Assemblée nationale examine ce mois- ci en procédure accélérée le projet de loi issu des Etats généraux de l'agriculture organisés de juillet à décembre 2017.
Ce texte vise deux objectifs : d'une part, "permettre aux agriculteurs de vivre du juste prix payé", d'autre part, "permettre à chacune et chacun d'avoir accès à une alimentation saine, durable et sûre" [1].
Le projet de loi répond-il au problème de la rémunération très insuffisante d'une grande partie de nos agriculteurs ?
Clairement, non.
L'ambition de ce texte est de renforcer le pouvoir des agriculteurs dans la négociation des prix avec les acheteurs.
C'est important, mais très insuffisant.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/"Le projet de loi agricole ne règle rien sur le fond" ( n°378 )