"L'embellie économique actuelle est-elle le fruit tardif de l'action de François Hollande ?"

Guillaume Duval
Alternatives Economiques n° 378 - avril 2018

La France bénéficie surtout, comme ses voisins, du faible prix du pétrole et des matières premières ainsi que de la politique très expansive de la Banque centrale européenne.

François Hollande avait finalement renoncé à se représenter, à l'issue de son quinquennat, une décision notamment motivée par le peu de résultats obtenus jusqu'alors sur le front de l'économie.
Et donc du chômage, dont il s'était engagé, dès son arrivée aux affaires en 2012, à inverser la courbe.
Depuis, la situation économique s'est cependant nettement améliorée en France : la croissance économique devrait avoir atteint 2 % en 2017, un niveau inédit depuis 2011.
Et 270 000 emplois ont été créés l'an dernier dans l'Hexagone, du jamais vu depuis 2007.
Moyennant quoi, le chômage est repassé sous la barre des 9 % au 4e trimestre 2017, pour la première fois depuis 2009.
Ces bonnes nouvelles interviennent quelques mois seulement après la prise de fonction d'Emmanuel Macron.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/"L'embellie économique actuelle est-elle le fruit tardif de l'action de François Hollande ?" ( n°378 )